energy-science

fleche                                                                                                                                                                                                          

L'Efficience énergétique (éfficacité énergétique)

L'efficacité énergétique est le rapport entre l'énergie produite par un système dans un but précis par rapport à l'énergie consommée.
Exemples :

  • Une lampe à incandescence a une efficacité énergétique de 5%, car seule 5% de l'énergie électrique est effectivement convertie en lumière, le reste est perdu en chaleur.
  • Une ampoule fluocompacte a une efficacité énergétique de 25%, les LEDs permettent d'atteindre 50% et plus ! 

"L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas". Pour cela, l'efficacité énergétique est un critère clef pour coller aux besoins de réduction énergétique et aux objectifs du Grenelle de l'Environnement. Nous pouvons réduire nos consommations, consommer mieux avec un mix-énergétique intégrant par exemple des équipements à haute performance énergétique comme la chaudière à condensation, ou des systèmes intégrants les énergies renouvelable comme la pompe à chaleur ou le solaire thermique. 
Ainsi pour un même confort nous sommes amenés à payer moins chère notre facture énergétique grâce à des concepts optimisant l'énergie consommée par rapport à celle restitués et ainsi intégrant l'efficacité énergétique. Cela commence par la chasse aux gaspillages énergétiques: amélioration des rendements, défauts manifestes d'isolation thermique, utilisation et sélection d'équipements basse consommation, régulation et optimisation énergétique des équipements techniques, gestion des consommations inutiles telles veilles informatiques, consommation en continue de box internet, ..., A cela s'ajoute "l'efficacité énergétique" citoyenne concerne la gestion citoyenne et responsable de faits et gestes quotidiens: arrêt de l'éclairage, pas de climatisation systématique, pas de poste TV ou PC en service inutilement, ....
Trois leviers d’actions se présentent:

  • Les mesures d’efficacité énergétique passives: elles concernent le bâti, c’est-à-dire l’enveloppe du bâtiment. Elles évitent les déperditions en renforçant la performance technique du bâtiment (isolation, parois vitrées…).
  • Les solutions d’efficacité énergétique actives: elles agissent sur l’exploitation et l’optimisation des flux énergétiques via l’utilisation d’appareils performants et de systèmes intelligents de mesure, de contrôle et de régulation. C’est par exemple le cas des variateurs de vitesse ou des délesteurs
  • La sensibilisation des utilisateurs à leur empreinte environnementale: elle entraîne une baisse immédiate des consommations. De ce point de vue, l’information et la formation de chacun d’entre nous aux gestes éco-responsables est indispensable. 

 

ee1  

Loin devant les transports, les principaux consommateurs d’énergie sont les bâtiments : bâtiments industriels (31 %), secteur résidentiel (21 %), grands bâtiments (18 %) et data centers (2 %). Or un bâtiment justifiant d’une bonne efficacité énergétique est un bâtiment qui vise l’équilibre entre production et consommation d’énergie. L’objectif est d’y intégrer des solutions permettant l’optimisation des consommations sans incidence sur le confort des utilisateurs et occupants, ni compromis sur les capacités techniques propres à son activité.

 

ee2

L’efficacité énergétique dans le bâtiment au Maroc :
Le bâtiment représente environ 36% de la consommation énergétique totale du Maroc, dont 29% pour le résidentiel et 7% pour le tertiaire, a tenu à rappeler Mme Benkhadra qui s'exprimait lors d'une rencontre consacrée à la présentation des résultats des concertations nationales et régionales sur le projet de réglementation thermique du bâtiment.
"Le Programme national d'efficacité énergétique dans le bâtiment se trouve aujourd'hui particulièrement illustré par l'élaboration du code thermique afin de renforcer notre gouvernance et stimuler nos actions de gestion de la demande énergétique dans le secteur de l'habitat", a indiqué Mme Benkhadra. Ce programme vise l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments au Maroc à travers l'intégration des considérations énergétiques dans le secteur clefs comme l'habitat, le tourisme l'éducation nationale et la santé.


Le représentant résident du PNUD au Maroc, M. Bruno Pouezat note que la promotion de l'efficacité énergétique dans la conception, la construction, l'équipement et la gestion des bâtiments contribuera réellement à économiser l'énergie au Maroc et à soutenir l'effort mondial de réduction des gaz à effet de serre. Renforcée par la mise en oeuvre de la Charte nationale de l'environnement et du développement durable et des plans énergétiques généralisés à l'échelle régionale, l'expérience du projet peut contribuer à faire du Maroc une plateforme exemplaire dans la promotion d'une économie faible en carbone et dans l'atteinte des objectifs du Millénaire, a-t-il ajouté.
C'est dans cette logique de partage que l'UE a décidé de financer des projets d'efficacité énergétique dans le bâtiment, à travers un appel à propositions lancé en mars 2011 pour un montant total de 10 millions d'euros (110 millions de dirhams). Le partenariat de l'UE avec le Maroc dans ce domaine prévoit également au cours de cette année un projet de jumelage institutionnel en faveur de l'Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique (ADEREE).
Le programme national de l'efficacité dans le bâtiment qui s'inscrit dans le cadre de la politique énergétique gouvernementale et dont la mise en oeuvre est assurée par l'ADEREE, a pour but la contribution à l'objectif national d'économie de 12% d'énergie fossile à l'horizon 2020. D'un montant initial global qui s'élève à près de 30 millions de dollars, le programme est soutenu notamment par le Fonds de développement énergétique, le fond global pour l'environnement relevant du PNUD, l'UE et l'agence française pour le développement et la maîtrise de l'énergie.

Pour plus d'informations, visitez le portail de l'ADEREE

 

 

 

©2011 energy science homeIRESEN